Logos des pilotes de formule 1

Formula 1 Drivers Logos

Même si la Formule 1 est un événement sportif exclusif, elle s’est toujours tenue sur une scène à part, quelque part dans le domaine du luxe. C’est pourquoi l’identité visuelle est encore plus importante pour cet événement de course que pour les autres. Vous vous souvenez sûrement tous du mécontentement général suscité par le changement de marque de la Formule 1 en 2017. Cela a fait plus parler que le classement.

Mais ce n’est pas seulement l’emblème principal de la F1 qui est exposé, ce sont aussi les logos des pilotes. Chacun des insignes représente le caractère du pilote et parfois même sa manière et son style sur la piste. Ci-dessous, nous examinons de plus près les logos des pilotes de F1 de la saison en cours. Et oui, pour l’avenir, ils sont tous très nerveux et audacieux.

1. Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo Logo

RIC, №3, un pilote de course australien, concourt pour McLaren sous un intéressant logo géométrique en trois dimensions avec de fines lignes strictes, qui forment une abréviation stylisée « DR ». Le « D » est dessiné comme une pointe de flèche triangulaire et n’a pas de barre verticale. Le sommet du triangle touche l’un des sommets du « R »-zigzag – le seul élément de la lettre, qui est également écrit sans ligne verticale.

2. Lando Norris
Lando Norris Logo

NOR, №4, un pilote de course anglo-belge, concourt pour McLaren sous un logo assez minimaliste mais audacieux, qui représente un monogramme « LN » stylisé. L’abréviation a « L » en majuscule et « N » – en minuscule, bien que les deux lettres aient la même taille et le même style. Le lettrage est dessiné en lignes pleines épaisses avec des extrémités coupées en diagonale et des angles arrondis, ce qui donne à la composition simple un aspect net et dynamique.

3. Sebastian vettel
Sebastian Vettel Logo

VET, №5, pilote de course allemand, concourt pour Aston Martin sous, probablement, le logo le plus orné. L’insigne du conducteur comprend un cimier triangulaire aux angles arrondis et la pointe pointant vers le bas, avec une lettre découpée stylisée « S » sur sa partie supérieure gauche. Le « S » ressemble à une route ondulée et est divisé en deux voies par une ligne noire d’épaisseur moyenne. Les contours lisses et la description littérale du but du sportif sont ce qui différencie le logo Vettel des autres.

4. Nicolas Latifi
Nicholas Latifi Logo

LAT, №6, un pilote de course canado-iranien, concourt pour l’équipe Williams Racing sous le logo le plus minimaliste. C’est aussi un monogramme stylisé avec les initiales du conducteur, mais la simplicité et la rigueur des lignes, ainsi que l’absence de quelques barres dans les lettres, le rendent vraiment progressif et puissant. La barre droite du « N » est remplacée par un petit « L » énervé, qui est placé à une petite distance de la lettre la plus grande, et crée une sorte de « tunnel » entre les barres.

5. Kimi Raikönen
Kimi Raikonen Logo

RAI, №7, un pilote de course finlandais, possède l’un des logos de Formule 1 les plus reconnaissables d’aujourd’hui. Le badge avec l’inscription « Iceman » en script ressemble aux polices emblématiques du style de rue de Los Angeles et semble vraiment net et unique. Le « I » majuscule du logotype a ses deux queues allongées vers la gauche, celle du haut étant épaisse et divisée en deux parties par une bande blanche. L’ensemble du lettrage est légèrement arqué et entouré de deux lignes noires – du haut et du bas.

6. Nikita Mazepin
Nikita Mazepin Logo

MAZ, №9, un pilote de course russe, qui concourt pour l’équipe Haas F1, a utilisé un badge noir simple mais audacieux avec l’abréviation stylisée « NM », où les deux lettres, placées en diagonale, partageaient une barre, qui était placée sur un petite distance à la fois de « N » et de « M ». Ces petits éléments blancs en diagonale étaient légèrement évasés à une extrémité et ajoutaient une sensation de dynamique et de mouvement aux formes simples et solides des barres.

7. Pierre Gasly
Pierre Gasly Logo

GAS, №10, un pilote de course français, concourt pour l’équipe Scuderia AlphaTauri sous un logo cool et fort, avec les initiales du pilote inscrites dans une forme de crête triangulaire. Le « P », pour « Pierre », prend moins de place sur le logo, avec juste un triangle fermé sortant de la barre diagonale gauche, tandis que le « G », pour « Gasly », est plus distinct et ajoute un forme carrée à la géométrie de la crête.

8. Sergio Pérez
Pierre Gasly Logo

PER, №11, un pilote de course mexicain, concourt pour l’équipe Red Bull Racing et utilise l’un des rares logos F1 avec le numéro. L’insigne du pilote mexicain est composé d’une abréviation noire « SP » en gras placée en diagonale et recouverte d’un « 11 » stylisé blanc, où chacun des chiffres a remplacé l’une des barres verticales – la première dans le « S », et le deuxième dans le « P ».

9. Fernando Alonso
Fernando Alonso Logo

ALO, №14, un pilote automobile espagnol ; concourt pour l’équipe Alpine sous un logo très pointu et sophistiqué, qui diffère définitivement de tous les badges des autres pilotes. L’insigne d’Alonso est composé d’un lettrage cursif personnalisé, qui se termine par une flèche allongée en gras, pointant vers la droite. Il a une queue en zigzag, sortant de la lettre de la boucle, qui peut être lue comme un « A » ou un « F » abstrait. Le petit trait sous l’un des zigzags de la flèche ajoute des accents asiatiques, rendant le logo encore plus intéressant et élégant.

10. Charles Leclerc

Charles Leclerc Logo

Le LEC, №16, pilote automobile monégasque, concourt pour l’équipe Scuderia Ferrari sous un logo audacieux et solide, basé sur une forme de crête classique étirée horizontalement, avec deux lettres stylisées, « C » et « L », serties de blanc et posées sur un fond noir découpé le long du bord supérieur des lettres. Ainsi, la partie gauche du bouclier semble massive et confiante, et la droite est légère et rapide. L’ensemble du logo est assez simple, mais ce petit détail découpé le rend immédiatement reconnaissable.

11. Lance Stroll

Lance Stroll Logo

STR, №18, pilote de course canado-belge, qui concourt pour l’équipe Aston Martin sous un joli logo standard pour la Formule 1, avec une abréviation stylisée « LS » en blanc. Ce monogramme moderne et élégant a été utilisé pour la première fois par le conducteur en 2017 et peut aujourd’hui être vu sur différents arrière-plans, ce qui ne fait qu’élever l’ambiance et la force du symbole simple mais parfaitement équilibré, où la partie inférieure du « S » sort de la barre horizontale allongée du « L ».

12. Yuki Tsunoda
Yuki Tsunoda Logo

TSU, №22, un pilote de course japonais, concourt pour l’équipe Scuderia AlphaTauri sous un logo géométrique moderne, qui diffère de tous les autres insignes par sa forme et sa structure. Ici, vous ne verrez pas les initiales du conducteur, mais vous sentirez facilement le style et l’ambiance asiatiques. La forme en parallélogramme étiré horizontalement comporte un élément pointu, ressemblant à la lettre « S », séparant deux petites figures verticales l’une de l’autre. L’ensemble du badge ressemble à un drapeau et l’inclinaison de ses côtés représente la vitesse et le mouvement.

13. Esteban Ocon
Esteban Ocon Logo

OCO, №31, pilote automobile français, concourt pour l’équipe Alpine sous un autre logo très élégant et pointu avec des initiales. Ce badge peut être mis dans un groupe avec les logos de Fernando Alonso et Kimi Räikkönen, car ses lettres sont écrites dans une police cursive personnalisée. Le monogramme « EO » est serti dans deux majuscules élégantes et lisses, séparées par une petite apostrophe sur la partie supérieure, et soulignées par une diagonale audacieuse et aiguë, dont l’extrémité supérieure droite est pointue.

14. Max Verstappen
Max Verstappen Logo

VER, №33, pilote de course belgo-néerlandais, concourt pour l’équipe Red Bull Racing sous l’un des logos les plus solides et les plus brutaux de la gamme. Le conducteur utilise un monogramme stylisé, avec la lettre « V » comme élément central, et deux petits triangles noirs sur ses côtés, qui composent la silhouette de la lettre « M ». C’est un badge assez simple en termes de concept de design, mais son exécution, l’épaisseur de ses lignes et la netteté des angles – c’est ce qui rend l’insigne puissant, confiant et mémorable.

15. Lewis Hamilton
Lewis Hamilton Logo

HAM, №44, un pilote de course britannique, concourt pour l’équipe Mercedes sous l’un des logos les plus élégants de l’histoire de la Formule 1. Et, pour être honnête, ça a l’air très britannique. L’image ailée stylisée, basée sur la forme en « V », n’a rien à voir avec les initiales du conducteur, mais représente la vitesse et la liberté, rappelant certaines marques de voitures emblématiques du Royaume-Uni, telles que Aston Martin, Bentley et même Rolls- Royce avec son Spirit of Ecstasy. Les ailes du symbole sont déployées vers le haut et sur les côtés, créant des arcs latéraux lisses et évoquant une sensation de légèreté et d’air.

16. Mick Schumacher
Mick Schumacher Logo

MSC, №47, un pilote de course allemand, concourt pour l’équipe Haas sous le logo le plus stable et le plus géométrique de la gamme. L’insigne du conducteur est composé de deux triangles égaux, qui sont placés sur une ligne et se touchent les coins, formant la lettre stylisée « M ». Le triangle de gauche présente un motif à rayures horizontales, qui devient plus clair vers la gauche, tandis que le triangle de droite est noir uni. Cette différence de couleurs d’arrière-plan donne au badge un aspect dynamique et énergique, montrant le mouvement et la vitesse, tout en représentant le nom du conducteur.

17. Carlos Sainz
Carlos Sainz Logo

SAI, №55, un pilote automobile espagnol, concourt pour l’équipe Scuderia Ferrari. Le conducteur a le seul badge de la gamme, entièrement basé sur des chiffres. Cependant, le « 5 » peut également être lu comme le « S », signifiant « Sainz ». Le logo comporte « 55 » exécuté dans une police de caractères aux contours stylisés avec les lignes supérieure et inférieure Ali fermées sur les côtés, prolongeant l’inscription et évoquant une sensation de vitesse et de mouvement. C’est aussi le plus léger en termes de badge de couleur, ce qui le distingue sur la liste des concurrents.

18. George Russel
George Russel Logo

RUS, №63, un pilote de course britannique, qui concourt pour l’équipe Mercedes et utilise un logo stable et brutal, composé des initiales du pilote placées dans une forme carrée avec une légère inclinaison vers la droite et un soulignement audacieux de la première lettre  » G ». Ce soulignement a remplacé la barre inférieure de la lettre, et va en parallèle avec les barres horizontales du « R », fermant les contours de l’insigne, et créant une structure complète.

19. Valtteri Bottas
Valtteri Bottas Logo

BOT, №77, pilote automobile finlandais, qui concourt pour l’équipe Alfa Romeo sous un logo très intéressant, composé des initiales minuscules, wie une certaine influence arabe dans la lettre « V » (sa barre gauche allongée et aiguisée), et le « B » stable et confiant, avec la base massive étendue horizontalement, qui équilibre l’élégance de la première lettre, et ajoute de la brutalité et de la force à l’image globale.

20. Antonio Giovinazzi
Antonio Giovinazzi Logo

GIO, №99, un pilote automobile italien, a utilisé un logo fort et massif, avec des initiales stylisées. Le « A » présente une forme triangulaire et n’a pas sa barre horizontale, tandis que le « G » est dessiné comme un carré, avec la partie inférieure gauche triangulaire et séparée du corps de la lettre par une fine ligne diagonale blanche. Cette ligne ajoute de la légèreté au logo, ne donnant pas au badge un aspect surchargé et trop sombre, et évoquant une sensation de mouvement et de vitesse.